Recevez un email privé chaque matin pour éduquer son chien

Nos emails sont gratuits et remplis de conseils bienveillants pour avoir un chien bien éduqué

Comment calmer un chien nerveuxQu’est ce qui déclenche la nervosité chez le chien ?  Il y a plusieurs causes mais elles ne sont pas précises. Quand un chien devient nerveux c’est qu’il est dans un état d’excitation et cela peut se déclencher par de l’agitation, un manque d’attention, une situation…

Toutefois la plus courante est l’anxiété. Elle se manifeste soit par une séparation du maître ou à cause d’un stimulus tel que des bruits…

Bien souvent, il est possible de canaliser la nervosité de son chien en appliquant quotidiennement un tempérament calme et détendu. Grâce à vous, votre chien aura la possibilité de changer la perception de son environnement.

Par exemple il suffit d’associer la stimulation de votre chien à des sentiments positifs et non négatifs. Pour les chiens qui sont sujet à une anxiété qui persiste dans le temps, consultez votre vétérinaire afin qu’il vous prescrit un traitement adapté.

 

5 conseils pour calmer un chien nerveux

 

1. Surveiller son comportement 

Évaluer quotidiennement le comportement de votre chien afin de déterminer la source de l’anxiété. Si vous n’arrivez pas à trouver la cause, rien ne vous empêche de reproduire dans son environnement plusieurs situations et d’analyser attentivement l’une après l’autre son comportement. Logiquement quand on connaît bien son chien, il est difficile de ne pas trouver la cause.

 

2. Noter les événements qui déclenchent l’excitation

Prenez un bloc note et essayez de noter tous les stimulus qui détermine l’excitation chez votre compagnon. Si votre chien devient nerveux, gardez aussi à l’esprit qu’il n’est pas impossible que son tempérament soit lié à une recherche d’attention. Pour l’aider je vous recommande de le dépenser à travers des jeux mais aussi des exercices d’obéissance. Pour mieux comprendre, voici un article qui explique clairement pourquoi il est important d’occuper son chien.

 

3. J’ai des soupçons sur l’anxiété de séparation

Comme je le disais dans l’étape 1, vous pouvez provoquer la nervosité de votre compagnon canin afin de détecter la source. Prenons un exemple : vous quittez votre domicile en laissant seul votre chien, surveillez-le en l’écoutant sans vous faire prendre, si vous soupçonnez qu’il s’agit bien de l’anxiété de séparation, la salivation, les pleures, la destruction… sont des indicateurs d’un chien nerveux. Pour vous aider voici un article : Comment faire pour arrêter l’anxiété de séparation chez le chien

 

4. Supprimer ou associé le stimulus

Après avoir trouver le stimulus non-conditionné qui manifeste l’anxiété, vous avez la possibilité de restaurer l’environnement du chien à son état précédent et qui n’induit pas l’impulsion de la nervosité. Autre alternative, associer le stimulus conditionné au stimulus non-conditionné afin de modifier le comportement observable.

 

5. Interagir normalement

Continuez à interagir normalement avec votre boule de poils. Dans l’esprit du chien cela renforce l’idée que la nervosité n’est pas permanente. Procédez sur plusieurs semaines dans le but de corriger progressivement toutes les causes qui sont à l’origine de la nervosité de votre chien.

 

Conseil supplémentaire

Il y a aussi un détail important à ne pas négliger, la maladie peut aussi déclencher une nervosité chez le chien. Si c’est le cas, démontrez à votre animal de compagnie qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer en agissant normalement. N’oubliez pas que nos amis les chiens regardent leurs maîtres à titre indicatif.

Par exemple : si vous adoptez un comportement calme et détendu au moment où il devient nerveux, tel que le caresser en douceur… votre chien va associer votre changement de comportement avec le stimulus qui déclenche la nervosité.

 

© Phil_Good – Fotolia.com