Est-ce que les chiens essayeraient de nous dominer ou prendre le dessus ? Voilà une question qui peut déclencher des controverses chez les passionnés du monde canin. C’est le sujet de l’article en mode simplifié, qui rappel les études scientifiques effectuées sur la thèse.

 

Je gâche la vie de mes chiens avec les lois de la meute !

 

Quand un chien manifeste de l’hostilité envers son maître ou les membres de la famille, nombreux sont ceux qui croient qu’il est dominant. Seulement cette croyance est totalement faussée. C’est pourquoi il est grand temps d’évoluer et de se tourner une bonne fois vers ce que l’on connait actuellement.

Mais avant, clarifions ensemble la dominance chez le chien envers l’homme !

Arrivée conflictuelle de la dominance chez le chien envers l’homme

Pour mieux comprendre, faisons un retour dans les années 1980 et 1990. À partir de ces années, l’éducation canine et les conseils comportementaux sont devenus très à la mode en France. C’est à cette époque que de nombreux éducateurs canin et comportementalistes ont recommandé d’appliquer les lois de la meute pour éduquer les chiens.

 

Qu’est-ce que cela signifie ?

Pour être explicite, les lois de la meute correspondent à des méthodes comportementales basées sur la hiérarchie et la domination. Lois qui ont été pensées à partir du comportement des loups en captivité. Sauf que le chien n’est pas un loup et n’agit pas comme lui, car trop de choses les opposes comme par exemple : les comportements, les apparences… De plus, le chien ne vit pas dans un ensemble hiérarchique, étant donné que c’est un animal domestique et social. Toutes ses théories ne sortent pas de mon chapeau, il s’agit en réalité d’une étude importante réalisée par des chercheurs tels que D.Mech et d’autres.

Pendant des années, l’homme a prêché les lois de la meute, qui ont rendu la vie des chiens insupportable. D’ailleurs, j’ai moi même cru qu’un chien étant dominant, pouvait imposer sa loi au sein de la famille humaine. En vérité, cette illusion dépendait de ce que j’avais lu et appris sur le chien et le loup.

C’était stupide !

Nous sommes des humains et nous devons agir en restant humain avec nos chiens. Cela fait trop longtemps maintenant que le meilleur ami de l’homme subit les lois de la meute.

 

Mettons au clair la dominance chez le chien à l’égard de l’humain

Il faut arrêter de croire que le chien a pour ultime vocation de chercher à dominer son maître, parce qu’il :

  • tire en laisse
  • monte sur le canapé et le lit
  • grogne aux repas
  • refuse de donner son jouet
  • passe le seuil de la porte avant son maître
  • et j’en passe…

Tous ces clichés aberrants ont conduit des milliers de maîtres, éducateurs, comportementalistes et vétérinaires en erreur. Et ils n’ont absolument rien à voir avec la dominance chez le chien. En réalité, c’est l’homme qui ne comprend pas les messages du chien, et c’est à cause de son manque de connaissance que le chien réagit de façon inappropriée.

Contrairement à l’humain, le chien déteste le conflit car il est réaliste. Dans l’ouvrage de Barry Eaton « Dominance mythe ou réalité«  que j’invite à lire, Alexandra Semyonova a étudié un groupe de chiens tout au long de sa vie et au sein de son environnement naturel. Par sa mémoire elle dit :

«Dans de nombreux cas, le caractère inflexible des comportements humains mène à des interactions où se développe l’agression. L’homme est souvent le premier agresseur.» (2006).

Gardez toujours à l’esprit qu’un chien est capable de devenir agressif quand le maître ne sait pas décoder les signaux d’évitement.

 

La fin d’un mythe entretenu

Depuis l’apparition des méthodes modernes (positives) d’éducation canine en France, les lois de la meute ont été dévalorisées. En effet, on sait rendu compte que dominer son chien produit des effets néfastes et renforce d’avantage les comportements indésirables. Donc si votre chien fouille dans les poubelles, saute sur les gens, aboie… ne vous transformez pas en père fouettard ou en dictateur.

Votre rôle principal est d’apprendre le langage du chien et de tisser des liens forts basés sur une confiance mutuelle. Le secret d’une éducation canine réussie est de toujours gratifier les bonnes attitudes chez votre compagnon à 4 pattes.

Concentrez-vous là-dessus et restez l’ami du chien !

 

PS : L’article d’aujourd’hui est librement inspiré d’un livre dont je vous recommande la lecture… « Dominance mythe ou réalité«  de Barry Eaton, paru aux éditions du Génie Canin. En le lisant, cet excellent ouvrage changera votre manière de penser et vous amènera à une nouvelle philosophie.

 

Je veux me procurer ce livre sur le site Amazon

 

© cynoclub – Dogs – Fotolia.com