Recevez un email privé chaque matin pour éduquer son chien

Nos emails sont gratuits et remplis de conseils bienveillants pour avoir un chien bien éduqué

Et oui comme le titre de cet article l’indique, il y a un mode d’emploi pour la punition et la récompense de votre chien ou chiot. Une chose est sûr, pour l’éducation de votre chien, la caresse sera toujours plus bénéfique que le bâton !

Si votre chiot ou chien éprouve du plaisir et non de la contrainte, il obéira bien plus instinctivement.

 

punition et récompense chez le chienLa récompense chez le chien

Quand vous débutez l’éducation à votre chiot ou chien, les récompenses sont nombreuses à l’apprentissage.

Vous devez le féliciter à chaque ordre réussi soit par des friandises ou des caresses et toujours accompagnée d’une communication verbale tel que : bravo, bon chien, c’est bien etc… mais elle peut être aussi non verbal tel que sourire, geste, position.

En communiquant dès le début avec lui, la confiance va s’installer et une complicité s’établira au fur et à mesure de l’apprentissage.

Vous disposez de différents « outils » de communication tel que la voix, les gestes, les bruits …pour vous faire comprendre de votre chien.

 

Comment récompenser un chien ou chiot ?

Quand vous donnez un ordre, vous devez adopter deux attitudes « LA CONFIANCE ET L’ASSURANCE ».

Vous devez utiliser des mots simples et court, éviter les longues phrases ! La syntaxe, il ne connaît pas …

Certains maîtres disent : « mon chien ne comprend pas ce que je lui demande. » Si votre chien ne vous a pas écouter ou n’a pas obéit, il s’agit peut-être d’une incompréhension dans votre ordre qui est très souvent à l’origine d’un tel comportement.

Donc parlez chien !

Donner lui un ordre court, et n’en changez pas. Soyez crédible ainsi les choses seront claires !

Vous devez toujours employer pour le même ordre, le même mot. Tous les autres membres de la famille, devrons s’adapter à ce même langage.

Vous pouvez joindre le geste à la parole si vous le souhaitez.

Voici un exemple : donnez l’ordre « ASSIS » tout en mettant une main sous le menton de votre chien et votre autre main exerce une légère pression sur son bas du dos. Cela l’aidera à mémoriser ce que vous attendez de lui.

Soyez PATIENT et de bonne humeur car l’apprentissage se fait sur plusieurs mois, et votre compagnon à quatre pattes a besoin de nombreuses répétitions pour accomplir correctement vos demandes.

Alors n’essayez pas d’aller trop vite avec votre chien ou chiot car les risques d’échecs risquent de se multiplier.

Récompensez-le lorsqu’il réussit (même si la perfection n’y est pas au début de l’apprentissage!)

La récompense doit s’interpréter comme la satisfaction du maître !

 

La punition chez le chien

Quand votre chien ne vous a pas obéit ou ignore votre commandement, ou a fait tout simplement une bêtise ; il faut le réprimander sèchement.

La punition doit être utilisée à titre exceptionnel. Assurez-vous qu’elle soit justifiée.

L’autorité est très importante pour obtenir l’attention de votre chien, ne l’oubliez pas !

Elle permet une meilleure obéissance.

Sanctionnez votre chien ne veut pas dire « être plus dur » ou recourir à la brutalité (contraintes physiques).

La punition ne doit jamais être un déchaînement de votre colère ! Ne frapper jamais votre chiot ou chien avec brutalité car la punition sera pour lui une souffrance ou bien une attaque.

Deux solutions se présenteront à lui : la fuite (fugue) ou l’autodéfense (morsure).

Inutile de vous informer que les conséquences à venir peuvent être très graves. Il ne s’agit en aucun cas de « faire subir » à votre chien une faute, en lui donnant « une raclée ».

Les enfants ont très souvent (et naturellement) de l’autorité sur leur chien et sans être brutaux pour autant !

 

Comment punir un chien ou chiot ?

Une réprimande doit être faite dans le calme mais avec fermeté dans la voix. Inutile de crier sur lui !

N’utiliser pas sa laisse pour le corriger car c’est un outil pour les ballades.

Au lieu de prendre un papier journal roulé comme beaucoup de personnes et lui mettre une tape sur son derrière en lui disant « NON, vilain chien ! »…. il est préférable tout en fronçant les sourcils de dirigez le chien dans son panier ou sa corbeille en lui répétant « couché, reste ».

Votre chien l’interprète déjà comme une punition.

La punition ne doit jamais être tardive par rapport à la bêtise. C’est à dire que si vous voyez votre chien faire une bêtise, vous devez le sanctionner immédiatement.

Il est inutile de le réprimander si vous ne l’avez pas surpris en « flagrant délit »

Si votre chien a fait ses besoins chez vous durant votre absence, il ne comprendra pas pourquoi vous le disputez quand vous rentrez. Pire, il associera votre retour à la punition.

Certains maîtres vont dire « mon chien sait quand il a fait une connerie en mon absence car il se cache quand je reviens chez moi ! ». Malheureusement le chien a tout simplement peur du retour de son maître.

Les récompenses et les punitions font partis des règles d’éducation à inculquer à votre chien ou chiot !

Vous pouvez le réprimander en utilisant une voix ferme et lui montrer sa bêtise en faisant un geste prononcé vers celle-ci.

Puis désintéressez-vous de lui, votre chien ou chiot le percevra comme une punition. Aucun animal n’apprécie l’ignorance de son maître !

 

Faire et ne pas faire pour la punition du chiot

Par exemple pour l’apprentissage de la propreté du chiot, au lieu de prendre un journal roulé et de le frapper, il est préférable de le porter gentiment dehors (hors de votre vue) si cela est possible ou de le mettre dans une pièce sécurisé, car il ne faut jamais nettoyer devant lui…

Pour qu’un chiot puisse comprendre la valeur éducative d’une punition, il faudra qu’il soit capable de distinguer le bien du mal. Donc il est important de le féliciter et récompenser avec une friandise lorsqu’il se comporte comme vous le voulez. Croyez moi sur parole ce conditionnement fonctionne beaucoup plus vite…

 La règle d’or : n’exprimez jamais de remords.

Certaines personnes ont peur d’avoir mal agit ou d’avoir été trop ferme, rester sur vos positions ! Les autres membres de la famille ne doivent en aucun cas consoler votre chiot sinon la punition que vous venez d’appliquer en ayant respecter les conseils « tombera à l’eau ».

 

© cynoclub – Fotolia.com