Pourquoi la sociabilisation du chiot est importanteLa sociabilisation du chiot fait partie de l’évolution du développement pour le familiariser à son environnement et c’est une étape cruciale à ne surtout pas négliger car c’est le moment ou le chiot compose des associations sur ce qui est positif et négatif pour lui.

Votre rôle en tant que maître responsable est de confronter avec prudence votre chiot aux humains, chiens, femmes, enfants… afin que celui-ci les accepte définitivement dans sa vie.

La sociabilisation du chiot doit être intégrée dans ces six premiers mois et conservé jusqu’à l’âge adulte.

Dans cet article nous allons voir pourquoi la sociabilisation est importante mais surtout comment faire pour la mettre en place.

 

L’importance de la sociabilisation du chiot

On entend souvent des propriétaires dirent que leurs chiens ont peurs ou sont agressifs ou les deux à la fois avec d’autres chiens, enfants, humains, chevaux… et malheureusement ces problèmes de comportement ne sont pas rares.

 

Pourquoi mon chien a peur, est agressif, sensible… envers… ?

Malheureusement certains maîtres n’ont pas correctement créé chez leurs chiots d’association positive avec les humains, enfants, chiens... C’est pour cela que vous devez dès l’acquisition du chiot et de préférence avant ces 6 mois donner confiance à votre boule de poils en l’habituant progressivement et prudence à son environnement afin qu’il fasse une association positive dans son petit cerveau de chiot.

Plus votre chiot sera confronté à un maximum de situations, mieux ça sera pour lui. Assurez-vous bien sûr que la première rencontre (chiens, humains, groupes d’enfants, objets…) soit positive et réussie.

Je vous conseille de commencer la sociabilisation du chiot à la maison avec par exemple l’aspirateur, le balai, le sèche cheveux, la douchette de la baignoire…Invitez chez vous des amis, enfants… Attention un chiot est très sensible, c’est pour cette raison qu’il faut commencer à le sociabiliser timidement sans le brusquer…ne le forcez jamais !

 

A faire

Au début commencez par allumer l’aspirateur à bas volume et à distance du chiot, en parallèle donnez-lui une distraction comme un jouet pour chiot, un appât appétissant… faites la même chose avec tous les appareils bruyants (machine à laver…).

Au fur et à mesure de la progression, augmentez le volume et diminuer la distance des appareils… sans pour autant brûler les étapes ! Pour un travail optimal, je vous conseille de noter sur une feuille de format A4 la progression de la sociabilisation du chiot, cela vous aidera énormément.

 

Conclusion

Si vous voulez avoir un chien adulte bien dans ses pattes, alors commencer la sociabilisation avant ces 6 mois et dès son acquisition. Encouragez tous les contacts sociaux inimaginables avec une récompense.

 

© cynoclub – Fotolia.com

 

    5 replies to "Pourquoi la sociabilisation du chiot est importante ? Explication"

    • Tania

      Bonjour, j’ai eu un chiot qui était âgé de 7 mois et quand des personnes venait a la maison il n’avait pas peur ni rien il jouait même avec ! Mais maintenant qu’il a 15 mois il mort toutes les personnes qui viennent chez nous, surtout les enfants et aux bas des jambes(cheville) Et c’est la même chose avec les chiens… Alors que quand il était petit il adorait quand des personnes venaient. Que pourrait-je faire pour que cela cesse car bientôt nous irons dans un club canin et nous avons peur qu’il morde tous le monde :(.

    • jocelyne

      Bonjour, ma petite chienne jappe et veux mordre les gens lors de notre mache quotidienne. Que dois-je faire.?

    • NICKY

      Jean-Luc bonjour, tu te rappelles certainement de ma crainte de reprendre un nouveau petit chiot, après le décès de mon Labrador qui après 13 ans de vie commune, car il était si super, bien éduqué, n’avait jamais sauté, ni tiré, me ramassait et me donnait aussitôt ce que par mégarde laissais tomber. Mais il y avait une grande différence et encore à ce jour et pense que ferrai toujours la comparaison. Ce que je sais tu me l’avais dis de un, un chien n’est pas l’autre, comme pour les enfants nous pouvons les éduquer de la même façon ils serons tous différents. Mais ici avec l’expérience (vais je dire)c’est que lorsque j’ais eux « Bucky » Labrador dès 2 mois 1/2, bien que n’étant encore en fauteuil je savais que j’y serais définitivement dans peux d’années, donc nous sommes allez tout les deux aux cours d’éducation, j’habitais Bruxelles dans un appartement situé dans un grand parc et où ils y avaient beaucoup d’enfants, chaque jour nous étions une dizaine de personnes et sortions tous ensemble nos chiens de races différentes, donc la sociabilisation c’est faite très vite et n’étions que nous deux, un seul maître, pendant les vacances je faisais du gardiennages de chiens et chat (j’avais aussi un chat) tout ceci pour te dire que la sociabilisation est primordiale pour notre compagnon comme d’ailleurs est le sujet ici. Lorsque je fus en fauteuil, « Bucky » avait juste 4 ans donc son éducation était faite et était parfait. Mais ici avec mon second, un Golden que j’eux aussi à 2 mois 1/2 (vu que pour en avoir un déjà éduqué pour nous) il aurait fallu que j’attente un minimum 3 voir 4 ans et étant retombée en dépression après la perte de mon Bucky, je n’aurais pus attendre autant. Donc après murent réflexions je repris Midas, mais bien que au début j’avais un ami qui était venu pour me soutenir et m’aider, lorsque il dut repartir Midas était très bien, (il avait déjà 6 mois) obéissait très bien, vu que lui seul le sortait et que nous avions les mêmes règles (dirais je) à 3 mois était propre, à 4 mois marchait au pieds sans tirer, lorsque l’aide et l’infirmière arrivait le matin, là où je dus mettre des règles pour elles, car dès qu’elles arrivaient, elles avaient tendance en arrivant à le prendre dans les bras (oui il était petit une belle petite boule de poils tout mignon) alors que leur expliquait que ce qu’elles faisaient maintenant, lorsque deviendrait grand, il sauterait sur elle et alors ne seraient plus aussi enchantées. Comme fut dit fut fait, à 6 mois donc mon ami du repartir et ce fut leur premier travail en arrivant (dans l’attente que mes médicaments fassent effets) de le sortir, et bien que à toute nous avions mon ami et moi bien mit les points sur les i, en leur expliquant les mots à dirent, la façon de le tenir en laisse, le faire avec un « assit Midas » lorsque voyait des personnes arriver « si remarquait qu’il avait tendance à tirer vers eut » bien que ne faisait plus (juste au début). Mais alors tout ce qu’il avait bien apprit lors de ses sorties, comme lorsqu’elle arrivait (moi de mon lit ne pouvait et ne voulait crier) il commença à leur sauter dessus et à tirer sur sa laisse, en conclusion tout ce que à deux lui avions bien appris, en très peut de temps, tout étaient à refaire. Je te dis pas que j’en ai pleurer de rage et mis très souvent( parfois même brusquement) à leurs rappeler ce que leur avais dis au début. Mes sorties avec lui se passaient sans problèmes, les difficultés était le matin, maintenant qu’il va sur ses 9 mois, tout n’est encore comme je le voudrais mais ont enfin compris, me disent qu’il est plus facile dehors, ne tire plus, certaines (plus habituées) dans des coins sans voitures le laisse courir, ce que moi fais très souvent vu que en fauteuil et tenir un chien en laisse n’est pas toujours évident (d’où la loi nous l’autorise) Mais une chose est certaine, plusieurs maîtres n’est pas à conseiller sauf, si tous parlent la même langue.

    • delattre eliane

      bonjour ! que faire pour un chien que j’ai récupéré à l’âge de 6 mois ? Il a été trouvé attaché au bord de la route , c’est un labrador , adorable , il ne supporte aucune contrainte et est toujours collé à moi , il me suit partout , même dans la salle de bains , à chaque fois que je change de pièce , il me suit ; le vétérinaire m’a conseillé un comportementaliste mais je n’ai pas trop le budget pour ça ! Il a maintenant 13 mois ! si vous pouviez me guider un peu , je vous remercie !

    • sandrine

      Bonjour, j ai un golden retriver de 6 mois qui est adorable, mais depuis quelque semaines, il se met a avoir tres peur quand des personnes viennent chez mois, il tremble, grogne et a ete jusqu a faire pipi sous lui. Et pourtant des le debut on l a habitué aux gens, que puis je faire?n ville aussi il a peur, mais mes balades journalière s commencent a faire leur effets. Merci pour votre aide.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.